© 2015  by CGZ architecture.

Julien Casalta et Pascale Gandoin de Zerbi

Architectes Associés

3 Boulevard Général Giraud - 20200 Bastia

TEL: (+33) 04 95 48 43 45

 

  • CGZ ARCHITECTURE

Ilôt  Michelet

 Salon-de-Provence

Etude de faisabilité

Programme  Etude de faisabilité pour l’aménagement de l’îlot Michelet

Lieu Salon-de-Provence

Année de réalisation Etude 2012

Maîtrise d’ouvrage Salon de Provence

Maîtrise d’œuvre  CAUE-CGZ architecture

Surface 15 000 m² surface plancher

Montant  -

 

Scénario 1

Ce premier scénario propose de redensifier l’îlot Michelet.De par l’ampleur de la zone d’intervention, ce « méga-îlot » se veut être en opposition avec le tissu pavillonnaire environnant.

Cet ensemble constitué d’activités mixtes apparaît comme une seule entité, une « carrière habitée » s’affirmant comme un élément important constitutif de l’axe EST / OUEST de la ville de Salon de Provence.

Sur l’avenue Michelet et Raoul Francou, l’intention est de «tenir la rue» par des « gabarits progressifs » faisant la suture avec les bâtiments adjacents à la parcelle.

Sur l’axe principal le projet développe des logements collectifs en bande avec en RDC des commerces qui poursuivent ceux déjà existants.

Sur l’avenue Raoul Francou, le projet se décline en 3 plots de logements intermédiaires qui répondent aux bâtiments de logements sociaux des années 60 existants.

En coeur d’îlot, un équipement sportif, une crèche/école maternelle et des bureaux s’enroulent autour d’un square public qui offrent également aux logements une vue dégagée sur des « jardins étagés » imaginés comme des «rizières».

Scénario 2

Le scénario 2 tente de composer avec son contexte proche.

L’échelle de cet environnement urbain, constitué de maisons de ville et de tissu pavillonnaire est conservée et prolongée, garantissant une couture homogène avec le reste de l’ îlot bordé par les avenues Michelet, Raoul Francou et Pasteur.

Sur les avenues passantes, les gabarits des logements semi-collectifs s’alignent à la fois aux maisons de ville bordant l’avenue Michelet ainsi qu’aux bâtiments de logements sociaux de l’avenue Pasteur. L’idée est véritablement de soutenir ce front bâti existant. En coeur d’îlot l’atmosphère est toute autre. Dix villas à patios sont insérées en quinconce, desservies par une série de venelles débouchant sur l’avenue Michelet. Ce projet investit les coeurs d’îlots en offrant des perméabilités depuis la rue en prolongeant les murs séparatifs des maisons pavillonnaires situées plus au sud.

L’intérêt d’un tel scénario est d’offrir un autre type d’habitat dans un coeur d’îlot traditionnellement très hermétique depuis la rue.

Les venelles permettant l’accès aux villas mais également aux logements semi-collectifs en fond de cour peuvent également être utilisées comme cour commune, espace de jeux pour les enfants, jardins associatifs .... toujours dans l’idée d’une mixité d’usage.